La fermentation n’a rien de nouveau. Des aliments fermentés se trouvent dans notre cuisine sans qu’on ne le sache forcément : yaourt, salami, fromage, café, chocolat, la choucroute, le vin et bien sûr la bière, plus connue en Belgique.

Nous avons voulu remettre à jour la fermentation lactique. Cette technique de conservation traditionnelle qui s'est avérée extrêmement sûre, améliore les avantages nutritionnels des fruits et des légumes.

La volonté de cuisiner des produits de saison a mené à la réflexion suivante : comment varier les légumes en hiver? La lacto-fermentation permet de mettre en bocaux des légumes au meilleur de leur saison et de les déguster des semaines ou des mois plus tard.

Cette méthode de conservation non énergivore (hors frigo) permet d'éviter le gaspillage, de donner une nouvelle texture aux légumes, d'améliorer les nutriments présents dans chaque légume.

Les bienfaits de la lacto-fermentation sont de plus en plus (re)connus : source de vitamines, favorise la digestion, augmente la production d’enzymes, stimule la microbiote (flore intestinale). Les probiotiques sont plus présents dans les légumes fermentés. En mangeant chaque jour un peu d’aliments fermentés, nous renforçons notre microbiote et améliorons notre système immunitaire.

Notre corps est un écosystème constitué de milliards de bactéries. Notre microbiote est quant à lui constitué de 2kg de micro-organismes ! Pour nourrir notre microbiote, à la complexité surprenante, il est nécessaire d’absorber des bonnes bactéries et, au plus diverses, au mieux.

Les bactéries qui peuplent notre intestin influencent notre comportement physique et psychique. Il est intéressant de savoir qu’un estomac sain, plein de bactéries diverses, aura une influence positive sur le moral. La corrélation entre estomac et cerveau est connue. Les expressions “se faire de la bile” ou “avoir des papillons dans l’estomac” le prouvent. Mais aussi des études scientifiques montrent que notre ventre abrite plus de 200 millions de neurones et agit comme un deuxième cerveau. Notre ventre participe à la gestion de nos émotions.

De ce constat, nous croyons que l'amélioration du lien social passe par notre bien-être alimentaire. Une personne à l’alimentation équilibrée est plus encline à être avenante et à échanger.

A notre échelle, locale, nous nous efforçons de diffuser la bonne humeur en vous proposant de la good mood food !

“Heal yourself, heal the world.”

Cyprien & Sophie

Sources :

The Art of Fermentation”, Sandor Ellix Katz, a fermentation revivalist.

"Le ventre, notre deuxième cerveau”, documentaire de Cécile Denjean.

Microbes, mental wellness & mealtime”, Lisa Kilgour, nutritionniste.